pentest pour startups

Pour de nombreuses startups, la cybersécurité et le pentest en particulier sont des sujets à traiter en raison des demandes de leurs clients ou de leurs investisseurs.

Certaines startups ont une approche security by design et des process intégrants des tests de sécurité dans le cycle de développement logiciel. D’autres startups sont moins matures sur le sujet, car elles n’ont pas d’expertise sécurité en interne, et se posent des questions lorsqu’il devient nécessaire de réaliser un premier pentest.

tester-la-menace-interne-lors-dun-pentest

Les risques évalués lors d’un pentest se concentrent généralement sur les attaques perpétrées depuis l’extérieur du système d’information. En effet, une approche classique consiste à tester dans un premier temps les risques d’attaques externes (pentest en boite noire), puis dans un second temps les risques d’attaques à partir d’un accès client ou partenaire de l’entreprise (pentest en boite grise).

La sécurité est au cœur des préoccupations des éditeurs d’application SaaS. En effet, elle est indispensable pour que les utilisateurs accordent leur confiance à la solution et pour garantir que les données seront protégées.

SaaS & pentest

Sécurité de l’authentification, cloisonnement des données, chiffrement des données, mais aussi sécurité du parcours utilisateur, continuité de service et intégrations tierces… Les problématiques sécurité des applications SaaS sont multiples. Un pentest permet d’évaluer la robustesse d’une plateforme SaaS afin de mettre à l’épreuve et éventuellement de renforcer son niveau de sécurité. Voici une liste des aspects qui méritent une attention particulière lors d’un pentest.

Les applications mobiles font partie des éléments à sécuriser dans la mesure où elles manipulent des données personnelles, accèdent à des informations sensibles, et permettent dans certains cas de piloter des appareils à distance. Très utilisées dans le domaine de l’IoT, elles sont également au cœur du business model de nombreuses FinTech, HealthTech et entreprises innovantes de divers secteurs.

Comment renforcer la sécurité de vos applications mobiles pour contrer les attaques les plus courantes ?

La sécurité des applications mobiles comprend différents aspects : la sécurité des applications mobiles elles-mêmes (version iOS ou Android), la sécurité des APIs et la sécurité des serveurs. La sécurité du back end (APIs et serveurs) est généralement plus critique que la sécurité du front end (apps iOS / Android), mais ceci dépend du contexte technique et fonctionnel de l’application elle-même.

certifications & pentest

PASSI, CREST, OSCP, CEH… Faut-il faire un pentest avec un prestataire certifié ? Les certifications en sécurité permettent aux entreprises proposant des audits de sécurité de se qualifier. Si vous souhaitez faire appel à ce type de service, ce sont des éléments intéressants à prendre en compte pour le choix d’un prestataire, mais ce ne sont pas les seuls éléments permettant d’évaluer un niveau de qualité. De plus, si vous commanditez un pentest, se pose la question de la valorisation de la démarche et des éventuelles certifications que vous pourrez mettre en avant suite à l’audit de sécurité.

Pentest ou Bug Bounty : quelle approche choisir pour vos tests de sécurité ?

Un pentest (ou test d’intrusion) permet de mettre à l’épreuve la sécurité de tout système informatique (applications, serveurs, API, etc.) en externalisant les tests à une entreprise spécialisée en cybersécurité ou en les réalisant en interne. Les plateformes de bug bounty répondent au même objectif. En revanche, les audits de sécurité sont réalisés par des hackers indépendants qui s’inscrivent sur une plateforme en ligne.

À l’arrivée de ces plateformes en Europe, on pensait que le bug bounty ferait de l’ombre au pentest traditionnel. Nous observons aujourd’hui que ces projections étaient erronées car ces deux approches, certes différentes, coexistent et sont plus complémentaires qu’opposées.

Quelles sont les différences et spécificités de chaque approche ? En quoi le pentest et le bug bounty sont complémentaires ? Durée et coût des tests de sécurité, méthodologie, gestion des vulnérabilités, conseil avant-vente, suivi post audit de sécurité, [etc.] nous présentons dans cet article les critères à prendre en compte dans votre réflexion, pour choisir ou allier bug bounty et/ou pentest pour réaliser vos tests de sécurité.

Vos données professionnelles et documents sensibles sont-ils sur le dark web ?

D’un point de vue cybersécurité, le dark web est semblable à une immense marketplace où des données sensibles (données personnelles, données bancaires, adresses email, identifiants, etc.) côtoient des kits permettant de réaliser des cyberattaques. En effet, 15 milliards d’identifiants y seraient actuellement en circulation [1], et il serait possible d’acheter des malwares pour un tarif compris entre $50 et $5000 [2].

Pourquoi des données professionnelles se retrouvent sur le dark web ? Et comment identifier des éventuelles fuites de données ? Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques précisions sur les termes deep web, dark web et dark net.

L’infrastructure réseau est au cœur du fonctionnement des entreprises, et ce dans la plupart des secteurs d’activité. On peut la considérer comme le centre névralgique de toute l’organisation informatique, car c’est elle qui permet de centraliser les données, simplifier leur échange et faciliter la communication entre les collaborateurs.

Comment renforcer la sécurité de votre infrastructure réseau pour contrer les attaques les plus courantes ?

C’est donc un outil indispensable au bon fonctionnement des entreprises, qui nécessite une attention de tous les instants sur le plan de la sécurité. Cela afin de se prémunir contre des attaques externes et internes de plus en plus nombreuses et sophistiquées.

Comment renforcer la sécurité de vos applications web

La plupart des applications web manipulent des données personnelles et/ou des données business ; autant dire des données sensibles. Mots de passe, adresses email, numéros de cartes bancaires, données santé et autres, sont au centre de la bataille qui oppose deux camps. D’un côté les entreprises, de petite, moyenne ou grande taille, qui cherchent à se défendre contre des intrusions dans leurs systèmes d’information. Et de l’autre, des assaillants de plus en plus expérimentés, attirés par l’appât du gain et stimulés par les nombreuses brèches trop souvent ignorées par leurs futures victimes.